• Craonne.(chanson )

    En 1998, Lionel Jospin est le premier chef de gouvernement français à se rendre à Craonne pour rendre hommage aux soldats français qui, là comme à maints endroits du territoire, ont laissé leur vie lors de la Première Guerre Mondiale. Jamais les plus hauts personnages de la République ne s’étaient exprimés à Craonne. La cause? Sans doute cette chanson! Car elle dit:

     

     

     » Adieu la vie, adieu l’amour,
    Adieu toutes les femmes
    C’est bien fini, c’est pour toujours,
    De cette guerre infâme,
    C’est à Craonne, sur le plateau,

    Qu’on doit laisser sa peau
    Car nous sommes tous condamnés
    C’est nous les sacrifiés. »
    Ce refrain a été chanté à mi-voix par des millions de Français, tandis que des millions d’autres n’ont appris son existence que des années, voire des dizaines d’années après la guerre.

    Apparue en 1915, sous la forme de La

     


    Chanson de Lorette, pendant les combats autour de la colline de Lorette dans le Pas-de-Calais, ce texte posé sur la mélodie de Bonsoir M’amour de Charles Sablon prend sa forme  » définitive » lors de la boucherie du Chemin des Dames, en 1917.La chanson continue…
     »



    Quand au bout d’huit jours,

    Le r’pas terminé,

    On va r’prendre les tranchées,
    Notre place est si utile,
    Que sans nous on prend la pile,
    Mais c’est bien fini, on en a assez,

    Personne ne veut plus marcher. »Ne l’oublions pas…


    500 et plus de condamnés à mort lors de ces mutineries.

     


    Il faudra attendre 1974 pour que soit autoriser que La Chanson de Craonne soit diffuser à la radio et citée dans les manuels scolaires.

    « Joie! santé! Bonheur.Les trains... »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :