• J.Mauclère .

    1887-1951.

    J’avais interrogé la blanche marguerite
    Afin qu’elle me dise à l’oreille, tout bas,
    Si votre coeur, amie, à mon nom bat plus vite,
    Ou bien si vous ne m’aimez pas.


    J’avais très lentement et pétale à pétale
    Effeuillé cette fleur mourant pour mon amour;
    Chaque brin satiné de la corolle pâle
    Riait et pleurait tour à tour.


    Et lorsque le dernier, dans le vent qui voltige,
    Se fut évanoui tout au fond du ciel bleu,
    La fleurette expirant s’inclina sur sa tige,
    Et me dit  » Elle t’aime un peu ».


    Un peu! Vous le savez, vraiment cela n’est guère…
    Un peu cela ressemble, hélas! A point du tout;
    Pour que vous l’aimiez plus, que devrait-il donc faire,
    Celui qui vous aime beaucoup?
    « Omar Khayyâm ( v.1048-v.1122).Belle endormie. »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :