• La Reine de glace.

    La Reine  de glace.De son regard de glace, elle me fixe.
    Habillée de blanc laiteux, nimbée de cette étrange lueur bleuté;
    la Reine ne sait pas que je tremble de peur.
    Ne jamais lui montrait nos faiblesses.
    Elle se déplace légèrement,
    le frou frou de sa longue robe blanche fait crissée la glace.
    Son souffle laisse échappé une longue volute de fumée.
    Ainsi, elle me fait pensé à ce dragon de légende,
    devenu furieux à la mort de sa compagne et fou de haine,
    lorsqu'il cru que son fils était mort lui-aussi.
    Je tremble, de froid? de peur? De haine?
    Mon coeur ne le sait plus,
    mon esprit est en veil depuis ce jour douloureux
    ou la jeune princesse Milyandra devint reine à l'âge tendre
    ou le jeu et les amourettes font des jeunes princesse de jolies femmes à aimer.
    Notre princesse n'eut pas cette chance.
    Alors qu'elle était encore à cet âge tendre...
    un odieux complot... une traîtrise suprême, un attentat infâme...

    Lors d'une chasse à l'ours, les deux souverains trouvèrent la mort,
    la reine eut pour sa fille une pensée si forte que parait-il...
    l'enfant qui au même moment jouait avec ses amis,
    tomba, et fut saisie de soubresauts extrêmes...
    son amie la plus intime ne sut que faire pour l'aider.
    Orelion
    son mage et conseiller fut le seul à pouvoir la soustraire à cet ultime message.
    Mais quand la jeune princesse revint à elle,
    Orelion sut que plus jamai elle ne serait la même. La glace s'était installé en son sein et la haine féroce y avait trouver sa place.
    Noyés dans l'immense rivière souterraine de l'Imdin,
    les corps des souverrains ne furent pas retrouvés.
    Cela ajouta à la peine de la jeune souveraine.
    Ne pouvant étanché sa douleur sur le lieu de repos ternel de ses parents,
    son coeur ne pouvait trouvé le repos.
    Orelion sut appaisé par les drogues et les mots la dureté de coeur de notre reine,
    mais cela ne dura pas.
    Quand enfin on retrouva au matin d'un printemps tardif deux corps enlacés...
    que les funérailles
    et autres modalités de respects dû aux rois et reines furent accomplis;
    la reine redevint de glace et les recherches furent plus intenses.
    Orelion lui-même se sacrifia afin de trouver une piste.
    De jeune mage, il devint de part l'intensité de sa quète dans la grotte du savoir,
    le plus âgé et le plus sage des hommes de la vallée.
    Son sacrifice ne fut pas vain, car de sa longue quète sortit deux royaumes ,
    deux enemis et des deux  un nom,
    un seul fut rejeté par trois fois...Irladîm.
    Je suis le porteur du message et je puis vous le dire.
    La reine, de son regard de glace me foudroya.
    La guerre est déclaré, je ne serais pas du voyage.
    Mon coeur de Dragon va s'arrêter.
    Y-L
     
    « Bonne semaine.Howard schneider. »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :