• Les trains...

    Les premiers voyages en train:
    Le chemin de fer transporte ses premiers voyageurs en France durant l’été 1830. Le confort de ces premiers trains est alors très différent selon les classes: Compartiments fermés et aménagement luxueux pour la 1er classe, compartiments à banquettes en bois pour la 3eme classe. Fortes de leur succès, les compagnies privées de chemin de fer construisent des voitures de plus en plus longues et les équipent de système de freinage. Au début du XXeme siècle, les voitures sont de construction entièrement métallique, plus résistante que le bois en cas d’accident et d’incendie.

     

    En banlieue parisienne, face à l’affluence des voyageurs, des voitures avec un étage, dites à  » impériales », sont mises en service. plus capacitaire et plus rapide, le train devient également plus confortable. Dans les années 30, des trains de croisière mythiques aux longs parcours, tels que la Flèche d’Or ou l’Orient-express de la Compagnie internationale des Wagons-lits, permettent de traverser l’Europe à bord de voiture-lits de luxe et de voitures Pulman.
    :La Buddicom n° 33,

    Construite par l’ingénieur britannique William Buddicom en 1844 reste l’une des premières locomotives à vapeur qui servit en France et servait à remorquer les trains de voyageurs entre Paris et Rouen.
    Le Fourgon Automoteur z 209



    Ce fourgon automoteur électrique, à caisse en bois, captait un courant de 600v par des frotteurs reliés à la ligne de la vallée de Chamonix à voie métrique, datant de 1901. vitesse ,35 km/h.
    La Pacific Chapelon Nord .


    Reconnue à l’époque comme la plus puissante et la plus rapide locomotive à vapeur des réseaux français. Elle a été conçue par l’ingénieur André Chapelon en 1930.
    La Micheline XM 5005.
     

    Dès 1931, la firme Michelin construit des autorails à essence avec des roues en acier équipées de pneumatiques, qui leur valurent le surnom d  » Micheline ». L’été 1936 marque un tournant dans la vie des Français, ils bénéficient désormais des congés payés! Le train joue alors un rôle majeur. Les gares sont prises d’assaut par de nombreux citadins pouvant partir en vacances.



    Des « billets populaires », proposant des réductions sur les voyages, encouragent les départs massifs de vacanciers avides de découvrir pour la première fois la mer ou de profiter des bienfait de la campagne et de la montagne. Les voyages s’effectuent alors à bord des trains des bains de mer ou des  Michelines  sur les lignes secondaires.



    Créée en 1938, la SNCF exploite désormais l’ensemble du réseau ferré français. En à peine un quart de siècle, les innovations technologiques sont innombrables. Les locomotives électriques côtoient celles à vapeur, alors alimentées au charbon et au fioul puis rapidement remplacées par la traction Diesel.



    Afin de s’adapter aux besoins et d’offrir aux usagers de meilleures conditions de  voyage, le confort et le design des voitures ne cessent d’évoluer. En 1975 la climatisation fait son apparition en 2 eme classe dans les trains Corail.



    De la Budicom au TGV, on ne peut parler  » du train , sans parler des trains »; ils ont, dans la pluralité, accompagné toutes les grandes étapes de l’histoires du Chemin de Fer de France.
    La Mikado 141 R 1187:
    Dernière locomotive à vapeur au fioul à remorquer des trains de voyageurs, elle a été commandée en 1945 par la SNCF à l’industrie américaine et canadienne. Vitesse: 100km /h

     
     
    La BB 12125:



    Surnommées  » Fer à repasser » en raison de leur design particulier, ces locomotives ont ouvert la voie en 1961 à la traction électrique moderne. Le courant alternatif industriel de type 25 kv 50 hz. Vitesse: 120 km/h. L’automotrice z 6181.


    En 1963, afin de renouveler les trains de la banlieue du Nord de Paris et de desservir les lignes nouvellement électrifiées, la SNCF commande 85 automotrices modernes: les rames Inox Z 6100. vitesse: 120 km/h.
    La BB 66001:
    Ces locomotives Diesel à cabine centrale unique ont commencé à remplacer celles à vapeur à partir de 1959, 450 exemplaires ont  été commandés par la SNCF.vitesse:120 km/h.



    Le 29 mars 1955 la  locomotive électrique BB 9004
    remporte le record mondial de vitesse en atteignant 331 km/h sur la ligne des Landes ( Bordeaux-Dax). Vitesse normale: 140 km/h.



     
    Le Turbotrain RTG T 2057:
    équipée d’une motorisation novatrice à turbine à gaz d’hélicoptère, cette automotrice thermique connaît un vif succès en raison de son confort ( climatisation, voiture-restaurant ) et de sa vitesse. 160 km/h.


     
    La CC 6572;
    En 1975, elle est la plus puissante locomotive  électrique de l’époque. Magnifiquement décorée par Paul Arzens, elle servait à remorquer les prestigieux trains TEE Aquitaine. Etendard et Capitole. Vitesse: 100-200 km/h.
    Le TGV Duplex:



    Troisième génération de TGV Duplex, lancé en 2013, il desert aujourd’hui à grande vitesse les lignes internationales vers l’Allemagne La Suisse et l’Espagne. Vitesse: 320 km/h.
    « Craonne.(chanson )Taille-pain, Brise-miches... »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :