• Yahoo!

    votre commentaire
  • En 2000, sort l'album " Châtelet -les Halles" de Florent Pagny, avec la chanson ...Un mot de Prévert, écrite par Lionel Florence:
    " Sur tous les fronts
    Sur tous les murs
    Je ne graverai qu'un seul mot
    Sur chaque  pierre
    Dans chaque fissure
    Sur tous les toits
    De tous les mots
    Je saurai partout l'écrire
    En braille et en vers
    si j'avais à retenir
    Un mot de Prévert".
    La référence semble claire au poème Liberté que chacun a appris sur les bancs de l'Education nationale:
    " Sur mes cahiers d'écolier
    Sur mon pupitre et les arbres
    Sur le sable sur la neige
    J'écris ton nom"
    La maison de disque le confirme à un journaliste: oui, Un mot de Prévert renvoie bien au fameux " J'écris ton nom: liberté".
    Hélas, ce n'est pas un poème de Jacques Prévert.
    c'est un poème de Paul Eluard.
    B-D

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Le 22 juin 1985, l'émission " Champ-Elysées" de Michel Drucker doit recevoir une jeune chanteuse de 29 ans, Danielle Messia.
    Elle vient de sortir son troisième album," Carnaval".
    Après quelques années de galère, les critiques et les professionnels de la musique prédisent un envol:
    les chansons sont puissantes, bien arrangées, prêtes à toucher le public des années Goldman. Pourtant, Danielle Messia ne fera pas " Champ-Elysées".
    Le 13 juin , le cancer l'a emportée.
    Son seul succès sera posthume, la poignante chanson De la main gauche:
    " Je t'écris de la main gauche/
    Celle qui n'a jamais parlé,
    Elle hésite, elle est si gauche/
    Que je l'ai toujours cachée".
    Yahoo!

    votre commentaire
  • Rien n'anime les coulisses d'une cérémonie des Victoires de la musique aussi bien que les ambiguïtés des catégories et des intitulés du palmarès.
    Ainsi, MC Solaar a été couronné comme " groupe de l'année" en 1992.
    Robert Charlebois en " musiques  du monde" en 1993.
    Sinclair en " révélation du groupe de l'année" en 1995.
    Les albums" Clandestino" et " Proxima Estacion Esperanza" de Manu Chao primés en " musiques traditionnelles et musique du monde" en 1999 et 2002.
    Agnès Jaoui couronnée à son tour en " musiques du monde" en 2007.
    Yahoo!

    votre commentaire
  • En 1977, le troisième album d'Yves Duteil est porté par trois 45 tours successifs qui atteignent des sommets de ventes et de diffusions à la radio: La Tarentelle, Le Petit Pont de Bois et Le Mur des la Prison d'en face.
    La maison de disques pense qu'il est temps de se mettre au travail sur le prochain 33 tours pour battre le fer tant qu'il est chauffé par le succès.
    Mais la célèbre Monique Le Marcis, directrice artistique de la radio RTL, remarque pendant un concert que le public applaudit bruyamment une chanson qui n'est pas sortie en single.
    Elle insiste:
    Prendre un enfant par la main, devrait marcher.
    La chanson déferle sur les ondes et, au-delà de toute attente, finira par se vendre à plus d'un million d'exemplaires et par devenir, selon l'expression consacrée,
    " une des chansons préférées des Français".
    Yahoo!

    1 commentaire
  • Quand son père meurt brutalement d'une crise cardiaque, le jeune Gérard Jouannest se trouve du jour au lendemain soutien de famille.
    Il n'est plus question de poursuivre sur la voix ouverte par son premier prix de piano au Conservatoire national supérieur de musique de Paris.
    Il ne sera pas professeur de conservatoire ni concertiste abonné au circuit des grands concours internationaux classique.
    En quelques jours, il découvre le monde des cabarets parisiens ou l'on enchaîne deux ou trois tours de chant dans la soirée:
    après avoir joué un moment dans un orchestre tsigane, son premier boulot consiste pendant un an à accompagner un groupe vocal, Les Trois Menestrels.
    Puis un jeune chanteur croisé aux Trois Baudets, Jacques Brel, lui propose de partir avec lui en tournée.
    Très vite, Brel profite des balances, l'après-midi avant les concerts, pour lui faire écouter des débuts de chansons.
    Il a ainsi un mouvement de valse mexicaine sur un motif de cinq notes ( mi-mi-fa-mi-mi) qu'il n'arrive pas à développer.
    Jouannest le joue et le rejoue, et finit par en trouver très naturellement la suite. Les cinq notes répétées ( avec quelques variantes),
    c'est " Ne me quitte pas/
    il faut oublier/
    tout peut s'oublier/
    qui s'enfuit déjà"...
    Et la mélodie sur laquelle enchaîne naturellement le pianiste, c'est celle de
    " Moi je t'offrirai/
    Des perles de pluies/
    Venues de pays/
    Ou il ne pleut pas".
    Ne me quitte pas est essayé pendant l'été 1959, quelque part en province, puis enregistré le 11 septembre et créé officiellement en public le 5 novembre à Bobino.
    Cela sera le premier tube de Jacques Brel, car Gérard Jouannest ne signe pas " ne me quitte pas", puisqu'il n'est pas inscrit à la Sacem.
    Le pianiste ne touchera donc rien des énormes droits d'auteur à venir sur la chanson qu'il a composée avec Brel.
    Mais le chanteur lui offrira un piano.
    Et, quelque temps plus tard, il lui demandera " une mélodie à la Kurt Weill". Ce sera...On oublis rien, la première chanson que Jouannest dépose à la Sacem.
    Il y en aura cinq autres pour Brel.
    Yahoo!

    votre commentaire
  • Au début des années 50, j'ai osé écrire un pastiche des célèbres Feuilles Mortes, la chanson de Jacques Prévert . Il avait eu un écho de mon affreux massacre mais cela l'avait fait sourire, Son frère, Pierre, pas du tout!
    J'ai ramassé une feuille morte dans une pelle
    J'ai j'té la feuille et j'ai gardé la pelle
    Tous les matins je réponds à l'appel
    Je crois qu'elle parle, mais non,
    elle est en bois
    C'est qu'elle me bêche et se montre
    rebelle
    Je l'interroge, ah! que son fer est froid
    D'vant ce mutisme, maintenant je pense
    Qu'entre mes mains...
    J'ai la pelle du silence.

    R.P

    Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique