• Quelques tuyaux pour identifier goélands et mouettes.

    Des tuyaux pour reconnaître les goélands et mouettes nicheurs de Bretagne. Prenez des jumelles et armez-vous de patience...



    Mouette rieuse: ( Larus ridibundus)
    Facilement reconnaissable à son capuchon brun chocolat porté en plumage nuptial. Rémiges primaires blanches. Bec et pattes rouge vermillon. L. 39 cm environ: 99 cm, poids 300 grammes. Niche en colonies sur les lacs et les étangs. Gagne les côtes en hiver.  



    Mouette tridactyle: ( Rissa tridactyla)
    Oiseau blanc avec un manteau gris cendré. Bec jaune pâle et pattes noires. L: 43 cm, environ: 100 cm. poids 380 grammes. Déjà nicheuse en 1835 au Cap de la Chèvre et au Tas de Pois sur la presqu'île de Croson, ainsi qu'au environ de Douarnenez, la mouette tridactyle se reproduit à la pointe du raz à partir de 1875. Elle s'installe aux Sept îles, aux Cap Sizun et Frehel à la fin des années  1930 et revient à belle-île, limite méridionale de l'aire de distribution, à partir de 1971.



    Goéland argenté. ( Larus argentatus).
    Le plus commun. Tête, corps et queue blanches, manteau gris bleuté. Pattes rose pâle. Rémiges primaires terminées de noir et portant deux taches blanches aux extrémités. Cris puissant et variés, du miaulement aux grands cris d'allégresse. Les jeunes, appelés grisards, ont un plumage gris brun pâle qui s'éclaircit progressivement pendant les trois ou quatre premières années. L:55 à 65 cm environ:130 à 150 cm, poids 850 grammes. Après quelques années d'absence, le goéland argenté se réinstalle aux Sept îles en 1913.




    Goéland brun: ( Larus Fuscus).
    Même taille que le goéland argenté, mais avec un manteau noirâtre, L: 50 à 60 cm environ: 120 à 140 cm, poids 800 grammes. Ressemble au goéland marin en plus petit. Taches blanches à l'extrémité des ailes, pattes jaunes. Seul goéland migrateur nichant en Bretagne.




    Goéland marin: ( Larus marinus).
    Le plus grand de nos goélands. l 72 environ 160 cm, poids 1500 grammes. Tout blanc sauf manteau noir, avec bord postérieur de l'aile blanc. Tache blanche à l'extrémité de l'aile. Pattes rose pâle. Comme chez le goéland brun, et le goéland argenté, tâche rouge orangé à la pointe de la mandibule. Vol puissant, grands battements d'ailes. Voix grave et rauque. a niché pour la première fois en Bretagne sur l'île Rouzic en 1925.

     
     


    Pétrel fulmar.( Fulmanus glacialis)
    Un vrai faux goéland. Ressemble beaucoup au goéland bien qu'appartenant à l'ordre très diffèrent des procellariformes ( albatros, puffins, pétrels) L: 45 cm, environ: 110 cm, poids 800 grammes. Vol rapide, rasant les flots en se balançant d'une aile sur l'autre. Narines tubulaires sur le bec, aspect trapu, ailes raides et étroites. Venu du Nord de l'Islande, le Pétrel fulmar s'est installé aux Shetland en 1878, en Ecosse en 1920, en Grande-Bretagne en 1916 et aux Sept îles en 1960.
    « Les sardines du vieux port de Marseille.Gauguin. »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :