• Un chat tranquille.

     

    Un vieux matou se prélasse devant la fenêtre ouverte. Sortira t-il,ou, ne sortira t-il pas?
    des enfants chaque jour revenant de l’école regarde ce fameux matou qui ne bouge pas.
    Le vieux Gabriel a bien essayé et à plusieurs fois et même de plusieurs manière afin de faire fuir ce chat; rien n’y fait.
    Le chat accroche son regard sur l’homme et ne le quitte pas une seule foi. Gabriel tonne et rage  après ce mat-vu de chat, mais il en a peur aussi…et le chat le sait. Le boulanger dépose le pain chaque matin…une demi baguette pas trop cuite sinon le chat gronde.

    Pour la monnaie s’est pareil, jamais vu un chat comme celui là. Il paraît que Mademoiselle Igerna l’a trouvé tout petit dans le trou au puis alors qu’il pleuvait à verse.
    Comment a t-elle pu entendre les petits couinements de ce chaton malingre. Elle même ne le sait pas, elle a tendu les bras et d’un bon il l’a attrapé la griffant au passage, d’ailleurs elle n’a jamais eut de marque, étrange, ça! Les vieilles du canton quand elle vont à la messe elle chercher à parlés au curé pour lui expliquer que la jeune femme n’est pas très ordinaire …et que depuis l’histoire du chat,elle est encore plus bizarre.
    Oui, monsieur
    le curé, c’est vraie cette histoire répète les trois autres. Le petit curé est bien gentil.
    Il les aime bien ces paroissiennes même si leur tendance à dire du mal de leur voisins et en particulier de leur jeune et belle voisine qui arrivant de Perpignan n’a pas vraiment sa place dans un si petit canton. « -Mesdames , souvenez-vous de ce que le Seigneur nous dit:
    "Nous avons dans la bouche un si petit élément, mais, si vous ne le brimer pas, celui-ci devient aussi fort que du charbon ardent et il brule tous sur son passage. Est-ce ce que vous voulez ? »
    - Ah, mon père, ce n’est pas nous qui changeons, non, non, non! C’est elle et sa manie de dire bonjour à tous le monde et son chat qui vous regarde et qui sort ses griffes quand vous vous arrêtez de trop pour regarder chez la petite. - 
    »Mesdames! voyons, voulez-vous dire que vous harcelez cette jeune personne par vos rencontres les unes chez les autres? »-Moi mon père, moi la Michelon je vous le dis,elle à le diable chez elle, ça cri dans la nuit, il y a des lueurs bizarres et ça sent l’oeufs pourris.
    -Oh mon Dieu! Oh mon Dieu que vais-je faire de vous mesdames? Ben la Gasparde elle a bien une idée,
    ouais da, suffit que vous alliez la voir à la tombée de la nuit avec deux hommes du village. Ah! Et pourquoi donc Madame Gasparde?- Pour votre salut mon père, pour votre salut, l’est belle la matine…Le pauvre curé qui en avais vu bien d’autres depuis 4 ans qu’il était installé les regarda droit dans les yeux et il leur dit… » Mesdames, je ne suis pas votre père, un simple curé de campagne,voila ce que je suis. J’irai voir la demoiselle avec deux témoins pour le salut de mon âme et pour le votre.
    J’irai donc cette nuit avec Gabriel Et le père Martin oui,oui ma bonne Michelon j’irai avec votre Fernand, comme celà il pourra tout vous dire, mais, après cela, vous laisserez cette jeune femme en paix et vous lui ferez une place dans la communauté!
    -A pour ça oui, c’est sûr, oui-da on le fera monsieur le curé. et voila notre pauvre curée de campagne parti un soir d’automne avec deux vieillards  rendre visite à une jeune et belle demoiselle possédant un chat. Toute la nuit il y eut des bruits atroces, mais personne n’osa sortir et partir aux nouvelles de ces trois hommes partis pour une petite heur.
    Le lendemain il n’y avait plus de maison, les deux vieux furent trouvés assis devant l’église mort.

    Un chat tranquille.

    Le curé? Jamais on ne le revit….
    YL

    « L’oiseau de feu.L’homme assis sur un rocher. »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :